MaPrimeRénov' : l'aide de l'État pour la décarbonation des logements

MaPrimeRénov’ est une aide créée en janvier 2020 en remplacement du crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) et de l’aide de l’Anah “Habiter mieux”. Modifiée en 2024, elle encourage désormais en priorité l’installation d’un système de chauffage ou d’eau chaude sanitaire décarboné. En deuxième geste uniquement, les ménages peuvent aussi obtenir une aide pour l’isolation des murs extérieurs, de la toiture, des parois vitrées, ou pour une VMC double flux. Les montants attribués sont forfaitaires, en fonction des équipements installés et du profil de revenus.

Seuls sont concernés les logements de plus de 15 ans occupés au moins huit mois par an. Une exception cependant : le remplacement de chaudière fioul (avec dépose de la cuve) par un nouvel équipement de chauffage ou de production d’eau chaude. Dans ce cas, il est possible de bénéficier de MaPrimeRenov’ si votre logement a plus de deux ans. Autre exception : les appartements n’ont pas l’obligation d’installer un système de chauffage décarboné en premier geste.

MaPrimeRénov' rénovation
MaPrimeRénov' rénovation

Pilier du dispositif public de financement de la rénovation énergétique, MaPrimeRénov’ ne concerne que les résidences principales ou destinées à l’être. Les propriétaires bailleurs qui souhaitent en bénéficier s'engagent à louer leur logement en tant que résidence principale pendant au moins cinq ans.

Ils doivent également signer un contrat de location dans les 12 mois qui suivent la demande d'aide. En cas d’arrêt de la location avant le terme des cinq ans, MaPrimeRénov' est à rembourser, à hauteur de 20% par année non louée.

C'est le guichet France Rénov’ qui est chargé de gérer les dossiers MaPrimeRénov'.

Une aide pour tous les propriétaires

Tous les propriétaires dont les revenus sont très modestes (profil bleu), modestes (profil jaune) ou intermédiaires (profil violet) sont éligibles à MaPrimeRénov’. Les montants attribués varient en fonction des ressources et de la composition du ménage.

Les revenus pris en compte sont ceux du "revenu fiscal de référence" du ménage. S'il y a des avis d’imposition distincts, le montant à considérer est la somme des revenus fiscaux de référence.

Profils MaPrimeRénov'

Un profilage de référence

Les profils MaPrimeRénov' servent également de base pour d'autres aides financières comme les primes CEE. Cela simplifie le calcul des subventions accessibles, d'autant qu'elles sont cumulables.

MaPrimeRénov' finance plusieurs opérations de rénovation : audit énergétique, isolation thermique, remplacement d’équipement de chauffage, d’eau chaude sanitaire ou de ventilation. Contactez ACTIV pour construire votre projet et monter le dossier de financement.

MaPrimeRénov’ Parcours accompagné

MaPrimeRénov’ Parcours accompagné est une solution pour les ménages, quels que soient leurs revenus, souhaitant réaliser plusieurs travaux voire une rénovation d'ampleur. Cette aide spécifique est aussi cumulable avec de nombreux financements.

  • Aides locales
  • Aides des caisses de retraite
  • Éco-prêt à taux zéro
  • Chèque énergie
  • TVA à taux réduit de 5,5%

MaPrimeRénov’ Parcours accompagné s’applique pour les résidences de plus de 15 ans qui resteront occupés au moins trois ans après les travaux. L’opération doit comporter au moins deux gestes d’isolation (murs, rampants de toiture, sols, parois vitrées) et permettre au logement un saut d’au moins 2 classes énergétiques. Le financement peut représenter jusqu’à 90% du montant des travaux dans la limite de 70 000 € (soit une aide maximum de 63 000 €).

MPR Parcours accompagné

Le bénéfice de MaPrimeRénov’ Parcours accompagné est conditionné à l’accompagnement par un opérateur agréé Mon Accompagnateur Rénov’. Cette prestation est financée par le dispositif, de 20% à 100% en fonction des revenus du ménage.

MaPrimeRénov’ Copropriétés

Les copropriétés bénéficient de MaPrimeRénov’ Copropriétés pour des travaux votés en assemblée générale permettant un gain énergétique d’au moins 35%. C’est au syndic de la demander pour le compte du syndicat de copropriétaires.

Le montant de l’aide est fonction du coût des travaux, de la situation de la copropriété et du nombre de logements. Obligatoire, l’assistance à maîtrise d’ouvrage peut être financée par l’Anah à hauteur de 50%.